L’Absentéisme est en hausse dans les entreprises qui n’agissent pas !

L’absentéisme reste l’une des préoccupations importantes des chefs d’entreprise, mais lorsqu’il arrive, c’est déjà trop tard. L’entreprise n’a pas pris conscience du mal-être qui règne dans son organisation !

La Chambre Vaudoise du Commerce et de l’Industrie (CVCI) a effectué un sondage, auquel ont répondu 1014 sociétés, soit : 352 entreprises industrielles et 662 sociétés de services. L’ensemble des entreprises ayant répondu occupe plus de 61’000 personnes.

Absentéisme en hausse = coûts en hausse

Le taux de l’absentéisme de 2007 à 2017 a augmenté de 33 %. En chiffres absolus, les sommes sont considérables car on parle de millions de francs.

Les entreprises (de 3 à 100 employés) qui ne prennent pas de mesures particulières, enregistrent même une augmentation de 3.8% à 5.3%, du taux d’absentéisme.

Les Entreprises prenant des mesures sont surtout des entreprises de plus de 100 collaborateurs

86% d’entre elles ont pris des mesures individuelles et ponctuelles. La principale étant une mesure a postériori et non une mesure permettant d’éviter l’absentéisme : un entretien systématique au retour des employés.

Mais certaines mesures portent sur d’autres domaines plus personnels en rapport avec la protection de la personnalité comme le mobbing ou la gestion des conflits, la motivation des collaborateurs, etc. Ces dernières sont incontestablement liées à l’absentéisme, signe avant-coureur ou conséquence du burnout. Le problème, c’est que, relevant de la sphère intime ou des relations avec les autres, ces problèmes ne sont pas toujours décelables au niveau individuel.

Effets positifs des mesures : une baisse de l’absentéisme

Les chiffres sont significatifs. Les entreprises (de plus de 100 employés) qui prennent des mesures particulières, ont un pourcentage d’absentéisme qui baisse de 5.8 à 5.3%.

Extraits du rapport de la CVCI et d’un article paru dans 24 heures

Ces chiffres sont éloquents, mais ils ne concernent qu’un échantillon de 1014 Entreprises Vaudoises. Et votre Entreprise ? Où en est-elle ?

Avant l’absentéisme, il y a la démotivation, puis l’augmentation du stress individuel pouvant provoquer le phénomène plus grave au niveau de chaque individu et de l’Entreprise : le burnout.

Conscients que ce mouvement va s’étendre à tous et s’amplifier, nous avons mis sur pied une technique de check-up vous permettant de détecter non seulement les risques de voir l’absentéisme dans votre Entreprise augmenter, mais surtout d’en connaître les causes et les moyens d’y remédier. Pour en savoir plus, CLIQUEZ ICI