Le burnout bientôt reconnu comme maladie professionnelle ?

Il n’est pas toujours facile de détecter la différence entre l’origine familiale et privée du Burnout d’une part, son origine professionnelle d’autre part.

De notre côté, nous nous sommes efforcés de nous concentrer sur l’aspect professionnel, le plus souvent mis en cause. Ce qui nous a permis d’en identifier les sources dans le cadre du travail.

De nouveaux développements tendent à nous conforter dans cette approche :

On pourrait voir le burn-out reconnu, un jour, comme maladie professionnelle … et donc, des salariés indemnisés pour ce motif. La proposition est en tout cas sur la table, à l’initiative d’un groupe de députés français qui a planché neuf mois durant sur « l’épuisement professionnel » – l’autre nom du burn-out. Si leur recommandation aboutissait, ce syndrome deviendrait officiellement la 99e maladie professionnelle en France, après la sciatique.

Mais cette option, si elle devait être retenue, ne devrait être qu’une étape vers une prévention globale des risques. Seul le développement d’une culture de prévention plus large, telle que préconisée par le troisième plan santé travail, pour 2016-2020, permettra d’améliorer les conditions de travail et d’éviter aux salariés de connaître l’épuisement.

Bonne nouvelle!

Extraits de communications publiées le 15/03/2017 dans Le Point.fr par :

  • Tarik Chakor maître de conférences en sciences de gestion à l’université Savoie Mont Blanc
  • Claire Edey Gamassou maître de conférences en sciences de gestion à l’université Paris-Est Créteil-Val-de-Marne (UPEC).

Si vous souhaitez améliorer votre gestion du personnel, nous pouvons vous aider à identifier les personnes à risques, les facteurs de démotivation, mais aussi les facteurs de motivation pour améliorer le bien-être de vos collaborateursCliquez ici pour en savoir plus